Read the latest from the Web Foundation

News and Blogs

Dakar Declaration: Turning gender commitments into action

Web Foundation · November 14, 2017

In late September, the Web Foundation joined together with A4AI, UN Women, Facebook, UNESCO, ECOWAS, the African Development Bank, and the Ministry of Communications and Telecommunications in Senegal for the Regional Conference for Francophone Africa on Gender Mainstreaming in ICT Policies and Programmes. The conference brought together over 80 high-level participants from across Francophone Africa governments, private sector companies, and civil society, to discuss concrete solutions for mainstreaming gender concerns in ICT policy and closing the digital gender gap.

Discussions at the event resulted in the production of the recently published Dakar Declaration, which calls on all actors throughout Francophone Africa — governments, private sector companies, and civil society organisations alike — to:

  • Integrate and promote gender perspectives in the development of public policy. This includes developing gender equality targets and monitoring progress toward these targets.
  • Address barriers to online access, use, and content development faced by women. Doing so means working to ensure affordable access to an open web, as well as an online space that is safe and relevant for women, and working to expand digital skills training opportunities for women and girls.
  • Support regional cooperation across governments, private sector entities and civil society organisations across the Francophone Africa region in order to foster knowledge exchange, share best practices for addressing the digital gender gap, and to expand and scale successful initiatives.
  • Collect gender-based and gender-disaggregated data. Open gender data is critical to measure progress and encourage accountability.
  • Advocate for appropriate financial investment to ensure good policies and programmes can be implemented and supported effectively.
  • Accelerate the adoption and implementation of rights-based cybersecurity laws and Right to Information laws in order to counter make the web a safer place for women and to uphold the human right to privacy and security.

The Declaration was adopted by conference participants in Dakar; we look forward in the coming months to working with governments and other stakeholders in the region to develop and implement the plans and programmes necessary to turn these intentions into action.

Déclaration de Dakar: Transformer les engagements en matière de genre en action

Du 25 au 27 septembre 2017, la Fondation Web a rejoint A4AI, ONU Femmes, Facebook, l’UNESCO, la CEDEAO, la Banque Africaine de Développement et le ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique du Sénégal pour la Conférence Régionale pour l’Afrique Francophone sur l’Intégration de la Dimension Genre dans les Politique et Programmes du Secteur des TIC. La conférence a rassemblé plus de 80 participants de haut niveau des gouvernements africains francophones, des entreprises du secteur privé et de la société civile pour discuter des solutions concrètes pour intégrer les questions de genre dans la politique des TIC et combler le fossé numérique entre les sexes.

Les discussions lors de cet événement ont abouti à la publication de la Déclaration de Dakar récemment publiée, qui appelle tous les acteurs de l’Afrique francophone — les gouvernements, les entreprises du secteur privé et les organisations de la société civile — à:

  • Intégrer et promouvoir les perspectives de genre dans le développement des politiques publiques. Cela inclut le développement d’objectifs en matière d’égalité des sexes et le suivi des progrès vers ces objectifs.
  • Éliminer les obstacles à l’accès, à l’utilisation et au développement de contenu en ligne auxquels sont confrontées les femmes. Cela signifie travailler pour assurer un accès abordable à un site web ouvert, ainsi qu’un espace en ligne sûr et pertinent pour les femmes, et travailler à élargir les possibilités de formation professionnelle numérique pour les femmes et les filles.
  • Soutenir la coopération régionale entre les gouvernements, les entités du secteur privé et les organisations de la société civile dans la région Afrique francophone afin de favoriser l’échange de connaissances, partager les meilleures pratiques pour combler le fossé numérique entre les sexes et élargir et étendre les initiatives réussies.
  • Recueillir des données ventilées par sexe et par sexe. Des données ouvertes sur le genre sont essentielles pour mesurer les progrès et encourager la responsabilisation.
  • Plaider en faveur d’un investissement financier approprié pour garantir la mise en œuvre et le soutien efficace de bonnes politiques et de programmes.
  • Accélérer l’adoption et l’application de lois sur la cybersécurité fondées sur les droits et de lois sur le droit à l’information afin de faire du web un endroit plus sûr pour les femmes et de faire respecter le droit à la vie privée et à la sécurité.

La Déclaration a été adoptée par les participants à la conférence de Dakar; Nous attendons avec impatience dans les mois à venir de travailler avec les gouvernements et les autres parties prenantes de la région pour élaborer et mettre en œuvre les plans et programmes nécessaires pour concrétiser ces intentions.

Your comment has been sent successfully.